Des toe pads pour protéger ses orteils

Si vous êtes pratiquant(e) assidu(e) de roller dance en quads, vous avez dû vous apercevoir que certaines figures en appui sur la pointe du pied étaient un peu pénibles pour le bout des orteils. Alors, pourquoi ne pas opter pour des toe pads pour améliorer votre confort ?

Initialement conçus pour les danseuses classiques travaillant leurs pointes, afin de leur éviter irritations, ampoules, hématomes voire malformations osseuses, les toe pads sont des petites poches destinées à protéger l'extrémité de vos orteils. Certains de ces embouts sont en gel de silicone recouvert de tissu nylon. D'autres – peut-être moins confortables ? – sont juste faits de silicone.

La référence en la matière est la marque Ouch Pouch. Mais c'est un peu cher, sans compter les frais de port… Alors j'ai opté pour le modèle proposé par Danceyou et commercialisé sur Amazon en 3 tailles. La fiche du produit explique comment mesurer son pied : si la circonférence de votre peton est de 18-20 cm, c'est la taille L qu'il vous faut.

Mesure de la circonférence du pied

Je vous fais grâce du descriptif du fabricant, qui a probablement été généré à l'aide d'un traducteur automatique et de ce fait d'une indigence syntaxique consternante.

Déballage

Ils sont livrés dans une pochette en plastique zippée au toucher satiné qui affiche le nom de la marque et l'URL de leur site internet. Une étiquette portant un code-barre et un bref descriptif en allemand est collée dessus. Aucune mention du lieu de fabrication…

Pochette des toe pads

Ils sont vendus par paire. De couleur rose, ils sont faits de silicone recouvert d'un fin tissu nylon tout doux. Chaque embout est échancré sur le dessus et le dessous. Les finitions semblent soignées.

Les deux toe pads

La couture intérieure est assez lisse et ne devrait pas être trop inconfortable

Intérieur des toe pads

Le toe pad version L mesure environ 9,5 cm de large sur 10 cm de long (quand on l'aplatit bien).

Mesure du toe pad

 

Le toe pad est à enfiler d'abord sur le pied, avant de glisser celui-ci dans la chaussette, puis dans le roller.

Toe pad enfilé sur le pied

La fiche produit avertit qu'il faudra prévoir une ou deux tailles de chausson en plus. Heureusement, ce n'est pas le cas pour les rollers !

J'enfile la chaussette par-dessus, glisse mon pied dans le roller. Et c'est parti pour une séance de presque 2 heures de test ! Séance à l'issue de laquelle j'observe effectivement que mes orteils sont moins fatigués que d'habitude. Les protections sont bien restées à leur place (je craignais qu'elles ne glissent un peu). Une petite gêne toutefois au niveau de la partie latérale du pied droit… Mais rien d'insurmontable ! Et aucune réaction au contact du tissu. Bref, les essayer, c'est les adopter !

Entretien

Ces embouts sont à laver à la main, à l'eau tiède et au savon.

Partager

 
«